Notre volontariat dans une école au Laos : SAE LAO PROJECT

Mai 12, 2023 | Eco-tourisme, Laos

Après avoir été volontaires au sein de différents projets œuvrant dans la conservation des animaux nous avons voulu vivre quelque chose de différent en étant volontaires dans une école dans la campagne de Vang Vieng au Laos.

Sae Lao Project

Sae Lao est un projet qui a pour but d’apprendre l’anglais aux enfants des écoles des environs de Vang Vieng. Etant donné que ces écoles ne disposent pas de professeur d’anglais, Sae Lao permet à des touristes étrangers de venir tenir ce rôle auprès d’enfants de 6 à 18 ans. Les cours ont lieu tous les jours de 17h à 19h. Il faut aussi savoir que pour les enfants, ces cours sont optionnels. Ce sont eux qui décident de les suivre après leur journée de classe. Il est donc primordial de réussir à apprendre l’anglais aux enfants de façon ludique. Au sujet de la crainte qui revient le plus souvent, ne vous inquiétez pas de votre niveau. Si vous vous sentez moyennement confiant à l’idée d’enseigner l’anglais vous pourrez toujours vous occuper des plus petits dont les cours tournent autour des jours de la semaine, de l’alphabet et des chiffres.

Une vie en communauté

Les cours d’anglais ne prenant que deux heures par jour, que faisons-nous du reste de nos journées ? Au Sae Lao project vous ne risquez pas de vous ennuyer ! Ici, tous les volontaires ainsi que le staff vivent en communauté.

Les repas sont réalisés par les différents volontaires à tour de rôle, chacun met donc la main à la pâte. Cette répartition des tâches ne concerne pas que les repas. Tous les matins, chaque volontaire a une tâche rapide à réaliser (s’occuper du compost, nettoyer la cuisine, nettoyer la salle de bain…) avant que toute l’équipe ne se rejoigne pour une plus grosse tâche manuelle. Quand nous y étions nous nous sommes surtout occupés de réaliser des barrières en bambous pour le nouveau restaurant. Vient ensuite l’heure du déjeuner. Ce repas est le seul qui ne sera pas réalisé par les volontaires. C’est Mae-Maï l’extraordinaire chef du projet qui est chargée de concocter les délices du midi. Une fois le déjeuner passé, c’est l’heure du temps libre. Ce créneau très agréable nous a permis de nous balader dans les environs, d’aller se rafraichir dans les lagons ou encore de nous rendre en ville. Il faut savoir que pour tous les déplacements que l’on souhaite réaliser il est possible d’emprunter le camion du projet ! Après ce temps libre, on commence à préparer ses cours de l’après-midi. Pour cela vous disposerez d’un cahier dans lequel les anciens professeurs ont normalement écrit ce qu’ils ont appris aux élèves. Cette base vous sera très utile pour savoir quelle leçon aborder et surtout de quelle façon !

Une expérience inoubliable

Disons le, ce volontariat n’est tout de même pas de tout repos. En y participant nous avons vraiment pris la pleine mesure de la difficulté du travail d’enseignant (au-delà des barrières de langues et d’âge). Etant donné que les enfants aussi sont volontaires vous devez les motiver, les faire s’amuser dans le but d’apprendre. Autant le dire tout de suite, vous avez intérêt à être à 100% pendant vos leçons. Effectivement, il convient de vous prévenir aussi que les enfants sont libres d’aller et venir hors de la salle comme ils le souhaitent, ou d’utiliser leur portable, ne vous attendez donc pas à une ambiance salle de classe française. Capter leur attention n’est donc pas évident, cependant, chaque effort sera récompensé par les instants magiques que vous vivrez avec eux.

Nous vous recommandons d’être volontaires pour un minimum de deux semaines. Ce laps de temps vous laissera l’opportunité de connaître vos élèves et de tisser de véritables liens avec eux. Connaître ses élèves, identifier les timides, les blagueurs, les fumistes (car il y en a) est vraiment une expérience magique. Ces relations que vous allez pouvoir construire avec eux prendront tout leur sens lors des vendredis qui sont les « fun day ». Chaque fin de semaine, les plus jeunes élèves n’ont pas classe et vous pourrez jouer avec eux à la place de vos cours habituels. Encore une fois, l’idée est de leur apprendre l’anglais donc essayez de faire des jeux où ils doivent compter ou dire les couleurs… Malgré tout, l’important étant qu’ils passent un bon moment, vous pouvez toujours jouer au foot ou danser avec eux, ça marche toujours !

Les magiques alentours de Vang Vieng

Au-delà de la découverte des enfants, l’autre aspect positif du projet est sa localisation. En résidant à trente minutes de Vang Vieng vous pourrez profiter de toutes les merveilles que cette région du Laos a à vous offrir. Par exemple, le fameux point de vue avec la moto au sommet de la montagne n’est qu’à quelques minutes à pied du projet. Il en est de même pour les lagons, comme vous pouvez emprunter le camion vous êtes totalement libre d’aller faire trempette dans les différents lagons de la région sur votre temps libre. Sans même se déplacer loin, vous pouvez juste vous balader autour du projet. Ce cadre si tranquille et harmonieux vous permettra de profiter de votre temps sur place en vous baladant au milieu des buffles et des petits lagons cachés.

Des souvenirs à vie

Il faut aussi le dire, nous avons aussi rencontré quelques difficultés dans ce projet, notamment autour de l’organisation. Ce projet est porté par des gens plein de bonnes volontés cependant ces-derniers tâtonnent encore un peu au sujet de l’organisation.  On vous conseille d’être pro-actif si vous souhaitez mettre de nouvelles choses en place. Cependant, rien d’insurmontable ! Au global nous garderons en tête ces milliers de sourires d’enfants, ces marches au milieu des montagnes de Vang Vieng et ses incroyables instants de partage avec les laotiens.

Découvrez nos autres articles