Le trek du Huayhuash, plongée dans le plus beau trek du Pérou

Oct 17, 2022 | Découvertes, Destinations, Pérou

Après avoir bien roulé notre bosse le long des montagnes péruviennes nous arrivons à Huaraz pour nous attaquer au trek qu’on nous annonçait comme « le plus beau trek du pays » : celui du Huayhuash.

Jour 1 : La sublime laguna Carhuacocha

Bien que nous ayons l’habitude, le départ à l’aube de Huaraz suivi des sept heures de voitures pour atteindre Queropaica seront assez éprouvants. Une fois sur place, nous partageons un déjeuner avec notre groupe de randonnée avant de commencer à marcher. Le programme du jour est assez tranquille. Seulement 3h30 de marche sans grand dénivelé. Plus que la randonnée en elle-même, c’est bien le lieu de notre campement qui sera la grande surprise de cette première journée. A la fin de notre randonnée nous gravissons une petite colline avant d’être tout simplement émerveillés par le cadre que nous découvrons. Une lagune bleu turquoise, entourée de montagnes sublimes se dévoile devant nos yeux. Ce spectacle, déjà grandiose de jour, devint encore plus magique la nuit tombée alors que la lune apparaissait en se reflétant sur la lagune et en éclairant les cimes enneigées. Ce campement restera, à n’en pas douter, l’un des plus beaux endroits dans lesquels nous avons eu la chance de dormir. 

JOUR 2 : Le mirador des trois lagunes

Notre deuxième journée sera bien plus éprouvante que la première. Ce ne sont pas moins de 700 mètres de dénivelé qui nous attendent pour arriver jusqu’au Mirador des trois lagunes. Comme son nom l’indique, ce point de vue magique nous offre une vue extraordinaire sur trois lagunes aux pieds de la chaîne montagneuse du Huayhuash. Avant d’y arriver nous avons réalisé un léger détour pour atteindre le mirador de la lagune Gangrajanca et nous vous recommandons fortement de faire de même. Après une légère côte, nous découvrons une immense lagune turquoise. Mais au-delà de sa simple beauté, cette lagune nous offre un spectacle naturel extraordinaire lorsque le glacier qui la surplombe s’effrite en créant de grands blocs de glace qui viennent se briser dans la lagune. C’est les yeux remplis d’étoiles et les jambes fatiguées par nos 17 km de marche du jour que nous nous couchons au campement du Huayhuash.

JOUR 3 : L’ascension jusqu’au Col du Trapecio

C’est en découvrant une météo très menaçante que nous ouvrons les yeux pour notre troisième jour. Notre guide nous explique que monter jusqu’au col du Trapecio peut être difficile et surtout sans intérêt si la météo nous bloque la vue sur la chaîne montagneuse Huayhuash. Malgré tout, nous ne nous décourageons pas et décidons de monter avec seulement deux autres compagnons de marche. Effectivement la montée jusqu’aux quelque 5100 mètres du col du Trapecio est éprouvante avec pas moins de 800 mètres de dénivelé positif. Comme prévu, une fois au sommet nous ne pouvons pas profiter de la totalité du panorama sur les montagnes. Malgré tout, nous ne regrettons pas d’y être allés, ne serait-ce que pour le changement de décor ainsi que pour les quelques pas que nous avons réalisés dans la neige. Après avoir profité de la vue (et attendu quelques temps que la vue sur les montagnes se dégage) nous entamons la longue descente jusqu’à notre campement. Après plus de 23 km de montée et de descente nous arrivons enfin à notre campement où nous profiterons d’un bon bain brûlant dans les eaux thermales.

JOUR 4 : Tempête de neige et ambiance mystique

Contrairement à la veille où le temps était simplement menaçant, il est clairement dangereux aujourd’hui. La neige qui est tombée toute la nuit ne s’est pas arrêtée et il nous faut malgré tout partir. Petite pensée pour Victor qui avait perdu son K-Way au début du trek… C’est donc sous la neige et un fort vent que nous prenons la route pour notre quatrième journée de randonnée. Malgré les conditions assez difficiles nous prenons tout de même du plaisir à découvrir les hauts plateaux péruviens. La neige et la brume donnent une ambiance assez mystique au lieu. Au final nous parcourons 12 km avec 675 m de dénivelés positifs et 500 de dénivelés négatifs.

JOUR 5 : Le col de Santa Rosa et l’arrivée à Huayllapa

Après deux jours de mauvais temps, nous profitons enfin d’une éclaircie dans le ciel ombragé nord péruvien. Notre dernière journée commence par 500 mètres de dénivelé positif pour aller jusqu’au sublime Col de Santa Rosa situé à 5100 mètres d’altitude. Une fois au sommet, les forts vents (sans doute ceux-là même qui nous ont dégagé le ciel) nous poussent à entamer rapidement notre descente. Cependant, il faut encore une fois souligner la beauté absolue de la vue qui s’offre à nous. Une énième lagune à l’eau turquoise se dévoile devant nos yeux. Elle est située devant un majestueux glacier dont la vue est sublimée par le puissant soleil qui nous accompagne. Après une longue descente (lors de laquelle nous découvrirons qu’il n y a pas une seule mais bien trois lagunes au pied du glacier) nous changeons totalement de décor. Les montagnes et les graviers ont été remplacés par les plaines et les fleurs. Nous continuerons à descendre dans ce décor bucolique jusqu’à arriver à Huayllapa qui sera notre dernier campement. La sixième journée elle sera entièrement consacrée au retour avec encore une fois, plus de sept heures de route jusqu’à Huaraz.

Le trek du Huayhuash, un incontournable des treks péruviens

Si nous avions déjà été émerveillés par différents treks autour de Cuzco (vous pouvez d’ailleurs retrouver nos différents article sur le trek du Salkantay, ou sur nos différentes sorties autour de Cuzco) c’est bien lors du trek du Huayhuash que notre émerveillement a atteint son paroxysme. S’il est vrai que le trek avec ses 90 km en 5 jours et son altitude moyenne de 4500 m est difficile, sa réputation de plus beau trek du Pérou est totalement justifiée. Chaque mirador, chaque lagune, chaque nouvelle vision de la cordillère Huayhuash est un spectacle inoubliable. A tel point que de ces six jours de trek nous ne retiendrons que la splendeur des paysages que nous avons vus et non pas les litres de sueurs que nous avons versés.

Découvrez nos autres articles