La fête du Têt au Vietnam

Mai 19, 2023 | Découvertes, Destinations, Vietnam

Le têt c’est comme le nouvel an chinois ?

Têt Nguyên Dán est la fête du Nouvel An vietnamien et veut littéralement dire « fête du premier jour de l’année ». Ce jour marque le début de la nouvelle année lunaire et surtout la première nouvelle lune entre le solstice d’hiver et l’équinoxe de printemps. Vu que le Vietnam et la Chine partagent le même calendrier solaire, le têt sera souvent célébré en même temps que le nouvel an chinois. Chaque année marque le début de l’année d’un nouvel animal emblème du zodiaque chinois. Ces animaux sont au nombre de douze : Rat, buffle, Tigre, lapin, dragon, serpent, cheval, chèvre, singe, coq, chien et cochon. Cependant, le Vietnam est le seul pays asiatique qui se différencie du voisin chinois en remplaçant le lapin par le chat ! Nous avons cherché la cause de cette différence mais même les locaux semblaient ne pas savoir… On retiendra que ca serait pour éviter de faire doublon avec le rat que le lapin, qui est aussi un rongeur, a été remplacé par le chat… Ironie du sort, 2023 est l’année du chat ! Nous avons donc directement été mis dans l’ambiance grâce aux dizaines de statues et autre représentations du chat que nous avons vu dans les rues d’Hô-Chi-Minh.

Les symboles et traditions du têt

Les « Bao li xi » : Littéralement les enveloppes rouges. Ces enveloppes traditionnellement données aux enfants contiennent un peu d’argent et surtout des vœux de bonne fortune. Les enfants remercieront les adultes en faisant exploser des pétards pour éloigner les mauvais esprits. Nous avons aussi eu la chance de tirer des enveloppes rouges dans les restaurants avec des boissons offertes à l’intérieur.

Les fleurs : Il s’agit aussi d’une importante tradition vietnamienne. Les fleurs de pêcher et d’abricotier sont souvent mises en décoration dans les foyers vietnamiens. Incarnant la chance, la prospérité et la paix, elles servent à éloigner le mauvais œil.

La couleur rouge : Autre symbole fort de la fête du têt, le rouge est la couleur traditionnelle des vêtements des vietnamiens pendant les célébrations du têt.

Une célébration qui va décider du reste de l’année

Le principe du Karma est très présent dans la culture asiatique et particulièrement dans les religions bouddhistes et hindouistes. Selon ce principe, toutes nos actions auront une conséquence dans un avenir plus ou moins proche. Cette croyance est au coeur de la célébration du têt. Lors des premiers jours de la nouvelle année, il est interdit de jurer ou de tenir des paroles grossières. Les actes de chacun doivent incarner l’harmonie et l’amour pour autrui car le karma rendra la pareille à l’avenir. Ce principe de karma est tellement pris au sérieux par les locaux qu’ils font très attention à qui sera la première personne qu’ils vont accueillir chez eux lors des célébrations. Si cette personne a réussi financièrement, elle apportera la bonne fortune pour l’année qui suivra. L’inconvénient de cette croyance, est que peu de magasins ou restaurants sont ouverts lors des célébrations. Les vietnamiens croyant au Karma ils préfèrent ne pas travailler dans les premiers jours de la nouvelle année pour s’éviter une année entière de labeur.

Une fête familiale avant tout

Avant de célébrer le Têt au Vietnam nous attendions à voir des célébrations très festives mais il n’en fût rien. Le têt est avant tout une fête familiale. Les Vietnamiens se retrouvent tous en famille pendant plusieurs jours et ne vont que rarement quitter leur domicile. Toute la famille se met ensemble aux fourneaux pour cuisiner les fameux gâteaux de lune (banh chung) au nord alors qu’au sud on cuisinera surtout des banh têt (gâteau de riz). Ces gâteaux seront dégustés mais aussi mis en offrande au pied des autels des ancêtres.
Comme vous l’aurez compris, le têt est avant tout une occasion pour les vietnamiens de se retrouver en famille et de faire ce qu’ils préfèrent… chanter au karaoké ! En se baladant dans une zone pavillonnaire autour du détroit du Mékong, on rigolait en entendant la cacophonie qui sortaient des différentes enceintes. Chaque famille s’installe devant sa maison avec une enceinte, un micro et des dizaines (et des dizaines) de bières. C’est assez surprenant de voir ces populations d’ordinaire réservées, chanter à plein poumons sans s’inquiéter de la justesse de leurs notes.

Une fête plutôt réservée aux vietnamiens

Avant d’arriver nous étions très excités de vivre le têt au Vietnam. Cependant, nous avons été déçus de réaliser qu’il s’agit surtout d’une fête familiale et non collective. Hormis le feux d’artifice du soir-même et les décorations de chat nous n’avons vu que peu de célébrations. Les vietnamiens se rassemblent en famille et comme nous vous l’avons dit plus haut, ils ne travaillent pas. Ce qui est totalement compréhensible cependant assez gênant pour les touristes. Nous avons par exemple, eu du mal à trouver des restaurants ouverts… Autre point négatif, tous les Vietnamiens voyagent dans le pays pour retrouver leur famille. Les bus sont donc pris d’assaut très rapidement. En conclusion, vivre le têt au Vietnam était une expérience assez inédite, mais pas sûr qu’on la recommande vraiment…

Découvrez nos autres articles